Caramboliamo, sautant de l’esthétique naturelle de la table en bois à l’extrême fonctionnalité de la table de cuisine avec des pieds en métal, presque certainement le modèle le plus vendu pour ce type de produit. Dans ce cas également, il s’agit d’un objet qui peut être trouvé sous les formes les plus variées et dans les les variations de couleurs et de matériaux. Oui, car contrairement à la table en bois décrite ci-dessus, ce dernier type de table a une caractéristique unique et parfaitement définie : celle d’être faite de matériaux différents, pour le plateau et les pieds. Généralement mince et d’apparence légère, ce modèle est principalement réalisé en fixant des espèces en “u” inversé (les paires de pattes) aux extrémités d’un cadre qui forme la structure et permet le dessus au-dessus. Ce modèle, comme beaucoup d’autres adaptés à la cuisine, existe en version fixe ou extensible et, dans ce dernier cas, il peut être étendu en élargissant les pieds et en ajoutant des extensions pratiques sur le dessus, correctement fixées au cadre de support. Il s’agit essentiellement d’un produit pratique et fonctionnel qui combine ces caractéristiques avec un design très précis et en même temps simple, ce qui le rend adapté à tout modèle de cuisine moderne. Après tout, il est facile d’imaginer mettre une table aussi élégante et linéaire dans une cuisine moderne ; les quatre pieds placés aux extrêmes (qui restent souvent aux extrêmes même dans la version allongée) rendent la table facile à utiliser et à déplacer. Les convives peuvent y dîner confortablement sans avoir d’encombrement gênant entre leurs pieds et la position de la table dans la pièce peut être facilement changée sans effort excessif. La légèreté de l’objet lui-même et ses lignes esthétiques ne doivent cependant pas induire en erreur : lorsqu’une table de ce type est effectivement de bonne qualité, sa robustesse et sa solidité sont telles qu’elles peuvent réellement en faire un allié valable, même dans la phase de préparation des aliments. Les pieds métalliques garantissent en effet une ténacité et une résistance aux contraintes innées que l’on ne trouve que dans peu d’autres matériaux, au moins dans une mesure égale. Mais quand on parle de la résistance des tables de cuisine, on est obligé de parler avant tout de “top” et plus précisément du matériau avec lequel il est fabriqué. De ce point de vue, la table métallique extensible présente des caractéristiques idéales, principalement en raison de son extrême polyvalence. Prenez par exemple le modèle photographié ici. C’est l’un des nombreux modèles de la collection “La Casa Moderna” qui permet de combiner un socle métallique solide avec un plateau tout aussi solide. Ce dernier n’est cependant pas unique et n’est pas une fin en soi, mais peut être choisi parmi de nombreux types de stratifiés, de nombreuses variantes de bois véritable, de nombreuses couleurs de verre trempé et, depuis quelque temps, également de nombreuses couleurs de “verre céramique”. Sur la première photo, vous pouvez voir le même type de base associé à un plateau en bois de chêne très fin, tandis que sur la seconde, cette même base est associée à un plateau en stratifié léger très pratique de couleur “Travertin”. L’utilisation du stratifié comme plan de travail pour ces tables est sans doute l’une des plus répandues. D’autre part, le stratifié est un matériau résistant, parfaitement étanche, très facile à nettoyer et, par conséquent, extrêmement pratique. La fonctionnalité du plateau d’une table destinée à être utilisée dans la cuisine est une exigence fondamentale, ce qui explique le succès de cette combinaison populaire de matériaux : métal pour les pieds et stratifié pour le plateau. La combinaison de ces différents matériaux permet de produire des tableaux qui peuvent facilement être comptés parmi les véritables objets de design. Ces objets sont cependant très faciles à insérer dans la maison, surtout parce que leurs lignes semblent presque faites pour s’harmoniser avec n’importe quel type de cuisine moderne. Dans ce cas, il suffit de prêter un minimum d’attention aux combinaisons de couleurs. L’une des tendances les plus en vogue actuellement est celle qui recommande, par exemple, d’assortir le plateau de la table avec le “Top” de la cuisine, afin de créer une coordination des couleurs et des matériaux. Cependant, il n’est nullement certain qu’une combinaison aussi précise et rigoureuse soit la meilleure possible : à tel point qu’il est tout aussi fréquent que ce soient simplement les tons coordonnés qui déterminent la meilleure combinaison. La faible épaisseur du plateau et des pieds détermine en effet une situation dans laquelle il suffit souvent d’agir sur les différentes nuances de couleur que peut présenter la table pour la coordonner parfaitement avec les éléments de la cuisine modulaire (généralement les portes et le plan de travail), qui sont destinés à être combinés.

La table ronde extensible

Croix et joie de milliers de familles, la table ronde est toujours l’un des modèles de table les plus désirés et les plus convoités, même dans la cuisine. En fait, sa forme sans angle suggère une utilisation conviviale de la surface de la table à manger que l’on ne retrouve sur aucune autre table. Cela est essentiellement dû à un certain sentiment d'”intimité” qu’il véhicule, qui repose, pour le meilleur ou pour le pire, sur la réduction des distances entre les convives. C’est comme si l’absence totale de “bords” – de séparations “physiques” entre un restaurant et un autre – permettait une utilisation plus relaxante et plus appropriée de la table à manger pour ceux qui recherchent un lieu de familiarité et de proximité. Le problème, cependant, réside dans son positionnement qui, malgré ce que la plupart des gens pensent, n’est pas du tout facile, surtout lorsqu’il s’agit de la cuisine et donc d’espaces généralement étroits. Après tout, il est facile d’imaginer une belle table ronde au milieu d’une grande pièce, où il n’y a pas de problèmes d’espace ou de passage, mais ce qui se passe dans les cuisines des appartements modernes est souvent très différent. Les pièces de la cuisine sont en effet souvent rectangulaires, elles sont souvent étroites et longues et nécessitent le positionnement de la table à côté du mur, dans le mur sans meubles qui se trouve généralement devant la zone de cuisson. D’autres fois, les salles sont carrées, mais même dans ce cas, bien qu’il soit possible de placer la table au milieu de la salle, il est difficile qu’il reste suffisamment de place pour qu’une table ronde puisse y être placée sans que ceux qui y sont assis n’empêchent le passage des autres convives. Cela est dû à la forme manifestement arrondie – et donc “ventrue” – du plateau de la table ronde, qui fait naturellement dépasser la personne qui s’y assied de la position qu’elle aurait prise sur une table carrée ou rectangulaire. Le périmètre rond, en effet, présente ce type de problème par rapport au périmètre droit des tables carrées ou rectangulaires : il réduit la surface globale du plateau de la table, mais fait dépasser la personne assise dessus, exactement comme si elle était assise devant une table carrée dont le côté de mesure correspond à son diamètre. Cette “note douloureuse” est souvent difficile à comprendre et à digérer pour les non-experts, il est donc certainement important de faire un peu de clarté à ce sujet, également pour s’assurer que la dynamique qui doit précéder le bon choix d’une table de cuisine est mieux comprise. Comme nous l’avons dit, pour bien comprendre ce concept, il est nécessaire de réfléchir à la manière dont une table ronde, avec des convives assis, occupe plus ou moins le même espace qu’une table carrée dont les côtés sont égaux au diamètre de la table ronde correspondante. Une table de 120 cm de diamètre occupe donc latéralement le même espace identique que celui d’une table carrée de 120 x 120 cm, et non (comme certains le pensent) ce que prendrait une table carrée dont la diagonale est de 120 cm ! Cet axiome géométrique simple est facile à trouver lorsque vous vous trouvez à placer une table ronde dans des endroits étroits et restreints. L’absence de coins, en effet, même si elle permet de surmonter plus facilement les obstacles que représenteraient les bords dans le cas de tables carrées ou rectangulaires, ne permet pas de surmonter aussi facilement les convives assis à la même table.