Nouveau papa et chauffeur, est-ce compatible ?

Citroën

Quand j’ai débuté dans la vie, je me souviens avoir lu une annonce à propos d’un métier de chauffeur. Plus précisément dans le domaine de la location de voiture…

Ayant eu un enfant très tôt dans la vie, c’est devenu une alternative non négligeable au métier de taximan. Car sans cesse en constante évolution, le nombre de ceux qui se découvre cette passion de chauffeur de VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) ne cesse d’augmenter au fil des années sur le vieux continent.

Il n’y a qu’à regarder du côté de la France pour se rendre compte de cette augmentation, on y dénombrait plus de 7 200 chauffeurs de VTC en 2014.

Toutefois, retenons que ce métier bien qu’ancien est tout autant encadré légalement par les autorités. Un chauffeur de VTC œuvre dans le transport des personnes moyennant une rémunération dans un véhicule de marque. Ce dernier bien que n’étant pas chauffeur de taxi reste tout de même soumis à une réglementation en vigueur établie sur des bases bien précises.

Présentation du métier de chauffeur dans la location

Un chauffeur de VTC conduit tout simplement des clients dans des voitures de tourisme de luxe, ce dans les conditions suivantes : déplacement à l’aéroport, déplacement urbain, voire même dans le cadre des rendez-vous d’affaire. C’est pour l’encadrement légal de ce métier que les travailleurs de ce secteur doivent observer des règles qui tournent autour des conditions d’installation ou d’exploitation, pour ce faire ces chauffeurs doivent avoir une aptitude professionnelle, suivre une formation continue ou encore garantir une bonne qualité de service à leur clientèle.

C’est une clientèle qui bénéficie de ces services uniquement après réservation, une obligation à laquelle sont soumis tous les chauffeurs de VTC, puisque le ramassage inopiné des clients au bord de la route leur étant interdit (maraude).

D’après l’agence locationrakotobe-mada.com, une autre règle est que les véhicules servant au transport dans le domaine des VTC ou véhicule de luxe de location avec chauffeur doivent obligatoirement disposer d’un moteur avec une puissance supérieure à 88kw, soit 120 chevaux et disposer d’un nombre de place oscillant entre 4 et 9 places ; ces véhicules doivent aussi avoir moins de 6 ans avec une garantie de confort de haut standing.

D’autres critères demandent que le chauffeur de VTC soit salarié, dans ce cas, il travaille pour une compagnie ou une agence de location de voiture (nationale ou internationale), qui lui fournit des courses à faire ou encore des horaires de travail ; soit le chauffeur de VTC est autoentrepreneur, dans ce cas, il est libre d’organiser lui-même son travail. Toutefois, que celui-ci soit affilié auprès d’une compagnie de location ou installé à son propre compte, il doit avoir le sens du service, souriant, avoir un comportement irréprochable, et surtout maitriser la ville et ses environs.

Etudes nécessaires pour les papas qui veulent devenir chauffeurs de VTC

Pour devenir chauffeur de VTC, il faudrait être titulaire du permis B en cours de validité depuis plus de 3 ans. Il faut aussi disposer d’une certificat d’aptitude physique signé du préfet, avoir un casier judiciaire vierge, suivre une formation professionnelle d’au moins 3 ans, ou à défaut disposer d’une expérience de chauffeur professionnel dans le transport de personnes.

Le guide du nouveau papa pour réduire les factures d’énergie

Avoir un bébé coûte cher.

Entre les couches, le lait en poudre, les vêtements, les médicaments et tous les produits qui leur sont nécessaires, les jeunes pères de famille pourraient voir très rapidement voir les factures s’accumuler. Alors, si l’on trouve un créneau pour réduire les charges, il faut les saisir sans hésiter. L’un des domaines où l’on peut faire des économies est la consommation en énergie, que cela soit l’électricité, le gaz, l’eau ou même le carburant.

Voici donc un guide en 5 astuces pour aider les nouveaux papas à réduire les factures d’énergie.

Ampoule basse consommation

Utilisez votre corps

Au cours des premières semaines et des premiers mois, l’une des meilleures façons de garder votre bébé au chaud et dans un douillet confort est de le garder près de vous. Pas la peine d’acheter une couverture chauffante ou d’augmenter le chauffage. Vous suffisez amplement à votre bébé pour être bien au chaud et cela vous coûtera beaucoup moins cher.

Chauffer une pièce à la fois, si vous le pouvez

Les chambres n’ont pas besoin d’être chauffées ou climatisées en permanence si elles sont seulement pour dormir. Pour cela, optez pour des moments en famille dans une seule pièce commune. Cela évitera de dépenser inutilement de l’électricité en chauffage, climatisation et éclairage.

Utiliser des sacs de couchage bébé

Ceux-ci s’enroulent autour du corps, mais laissent les bras de votre bébé ainsi la tête libre. C’est une excellente façon de vous assurer que votre bébé n’a ni chaud ni trop froid puisque qu’ils gardent votre bébé à une température ambiante qui correspond à la chaleur ne fournit pas sa propre personne. Dans ce cas, vous n’aurez pas à augmenter ou diminuer la température de la pièce dans laquelle il se trouve. Certes, cela ne diminuera pas les factures d’énergie, mais au moins ne l’augmentera pas.

Utiliser des sources d’énergies alternatives

D’après le site secrets-energie-libre.com, vous pouvez économiser plus de 700 euros tous les ans sur votre facture en investissant au préalable dans une technologie verte comme les moteurs magnétiques. Même s’il est vrai que les moteurs sur-unitaires ne courent pas les rues, ce site semble fournir les plans des seuls moteurs capables de fournir plus d’énergie que ce qu’ils consomment. Autre avantage, ces technologies se démocratisent et semblent être de plus en plus accessibles au grand public. A suivre de près !

Ajouter un film plastique à l’intérieur de vos fenêtres

C’est un travail de bricolage simple et qui permet de réduire les courants d’air et la condensation, surtout si vous ne disposez pas de double vitrage. Cela vous permettra de diminuer le niveau du chauffage en hiver et vous fera économiser sur l’énergie destinée à cet effet. Et pareillement en été, cela empêche la chaleur d’envahir votre domicile.

Vérifiez les subventions en énergie auxquelles vous avez droit

De nombreuses familles seront admissibles comme « carburant pauvre » quand ils prennent un congé de maternité. Renseignez-vous pour savoir si vous avez droit des subventions. Si vous louez, demandez à votre propriétaire/hôte à ce sujet.